Notre argent pollue-t-il ? Restaurants, bars, magasins fermés, confinements et couvre-feux. Pour certain.es, les mesures de restrictions mises en place pour lutter contre la crise sanitaire ont été l’occasion (forcée) de moins dépenser. Et donc d’épargner ! Prenons l’exemple des énergies fossiles Si je mets 1€ à la banque, puis-je sans le savoir financer des projets polluants, comme les énergies fossiles ? OUI ! Cet argent investi dans les énergies fossiles va non seulement financer des projets d’extraction déjà en cours, mais également permettre l’exploitation de nouveaux gisements et la construction de nouvelles infrastructures. Au XXe siècle, une séparation s’opère entre des marchés financiers mondialisés et l’activité économique, concrète et transparente, de chaque pays. Le monde de la finance s’autonomise, se complexifie, et devient somme toute assez obscur. S’il sert en partie à financer de véritables projets, une partie de l’argent n’est là que… pour faire davantage d’argent. En plus d’être de plus en plus complexe, l’économie financière est opaque : impossible de savoir ce qui se trame sur les marchés : où va l’argent, ce qu’il finance et pourquoi ! Or, de telles sommes, brassées de manière si peu transparentes, ne peuvent avoir qu’un impact énorme sur la société. Aujourd’hui, notre épargne sagement placée à la banque n’y reste pas longtemps : elle se promène sur ces marchés, change de main, et devient très difficile à tracer. Dans la pratique, un citoyen curieux de savoir ce qui est fait de son épargne n’a donc quasiment aucun moyen de le faire ! Nous avons pourtant essayé, et voici ce qu’il en ressort pour les 2 principaux types d’épargne des ménages : C’est l’argent qu’on met en réserve à la banque pour qu’il soit disponible au quotidien : compte courant, livret jeune, PEL, livret A… Cette fois, l’argent est « placé » en banque de manière à faire fructifier notre capital. Le but ici est de gagner de l’argent à travers une plus-value ou un retour sur investissement. Cela recouvre les produits financiers, assurances vie, actions, obligations, SICAV… Le flux d’argent épargné va vers les… Une réserve d’argent qui sert surtout aux banques à payer leurs dépenseset leurs charges,et à constituerdes réservesobligatoires. Le court-termisme Les comportements anti-sociaux de certaines entreprises (manques d’investissements à long terme, la priorité donnée aux dividendes des actionnaires) Selon les ONG BankTrack et Rain Forest Action Network, les banques mondiales auraient dirigé Le problème, c’est que bien évidemment tout investissement supplémentaire dans des projets d’exploitation d’énergies fossiles ne fait qu’accentuer considérablement le retard déjà pris sur le respect des objectifs fixés lors de la COP21... Leurs investissementsdans des secteurs telsque les énergies fossiles,la fast fashion ou l’armement C’est une distinction schématique, car les liens entre les deux ne sont pas si clairs. Les économistes ne cessent de s’interroger sur l’influence de l’un sur l’autre. L’économie mondiale s’est financiarisée dans les années 1980 et la recherche permanente de profit explique plusieurs tendances actuelles et néfastes du système économique «réel» actuel : Ce n’est pas pour rien que la banque d’affaires Goldman Sachs est surnommée « La Pieuvre » et pèse sur les décisions politiques ! Évasion fiscale, fraude, optimisation et recherches de gains à tout prix : les marchés financiers, uniquement motivés par le profit sont déconnectés des problématiques des citoyens. On peut donc se retrouver à financer des projets contraires à ses valeurs… sans le savoir ! Banquescommerciales Elles acceptent les dépôts des épargnants,octroient des crédits aux particulierset entreprises L'épargne financière L'épargne financière Rien qu’en France, les 4 plus grandes banques du pays orientent encore  de leurs financements énergétiques vers les énergies fossiles, comme le pétrole, le gaz naturel et le charbon. Elles sont spécialisées dans les opérations de marché et de conseil, tournées vers les grandes entreprises, investisseurs et États Banques financièreset d’investissement Où ça ? Dans les Bourses et sur les marchés financiers Entreprises cotéesen Bourse (CAC 40, NASDAQ…) Emprunts d’État Allocations directes aux entreprises et particuliers pour leurs projets : Prêts immobiliers Prêts divers,crédits économie financière économie financière Le marché mondial de la finance La France n’est pas la seule à investir dans le secteur : selon ATTAC, en 2016, chaque fois que l’économie mondiale a investi un dollar dans les énergies renouvelables, trois dollars l’ont été dans les énergies fossiles. Ce sont les dollars que nous avons sagement – et naïvement ? – placés au chaud en attendant d’en avoir besoin ! économie réelle économie réelle